Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

L'age d'or du flottage sur La Loue

L'activité du flottage connaît un exceptionnel développement au milieu du 19ème siècle. Il s'agit cette fois d'un débouché économique pour les besoins des régions industrielles (vallée du Rhône, villes du midi de la France). La Loue puis la Bienne capte alors l'essentiel de l'exploitation des grandes forêts de résineux de la montagne. 

 

 

A cette époque, le flottage des longs bois par radeaux n'est pas une exclusivité régionale, il faut souligner qu'il a été pratiqué durablement et à grande échelle dans tout le bassin du Rhône, les radeaux provenant des affluents alpins du grand fleuve (Isère, Durance...) et de la Saône où les apports des bois jurassiens ont été considérables. Ce développement répond à la réunion de trois facteurs que l'on retrouve systématiquement associés dans toutes les grandes régions européennes de flottage à savoir :

  • En amont, une vaste ressource forestière,
  • Un réseau hydrographique dont le régime permet une pratique régulière du flottage,
  • En aval, un débouché économique, grande ville, port ou chantier naval.


 

A Beaucaire, on se souvient encore que le sapin du Jura avait pour appellation "bois de Chamblay" du nom du plus illustre des ports de la Loue. Le port de Chamblay (voir rubrique réalisations) occupe 200 bras vers 1850 et de nombreux marchands de bois y résident, ce qui fait de cette commune la plus peuplée du canton avec 1300 habitants. L'animation dans les auberges du village où se côtoient mariniers et voituriers y est intense. Un arrêté municipal interdit tapage et coups de feu après 10 heures du soir !

Le port de Cramans situé à 8 km en amont connaît un essor certain à partir de 1856 date de construction d'une portière à radeau
(voir rubrique réalisations) de huit mètres de large facilitant le franchissement du barrage du moulin Toussaint près d'Arc-et-Senans. Les bois des forêts, situées sur le versant suisse du Jura, semblent avoir pris les flots de l'Aar pour rejoindre le cours supérieur du Rhin. De ce fait, des négociants et radeliers de Chamblay se sont installés à Soleure ainsi qu'à Bâle et Huningue afin d'être présents dans le grand négoce international du bois flotté sur le Rhin vers la Hollande et s'approvisionner auprès des marchands du sud de la Forêt Noire.

L'histoire de l'approvisionnement par flottage en bois de chauffage des villes de Besançon, Dole, des forges d'Audincourt et même de la Saline d'Arc-et-Senans mériterait un développement particulier.



Calendrier
« Septembre 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930
Espace Membre

Pas encore de compte ?

Mot de passe oublié ?

Dernières modifications